Classe écritures : Johary Ravaloson

La découverte de Cristau et Nihal

Chapitre 1

Cristau a 13 ans, il vit en Sicile à côté de l’Etna avec sa sœur et ses parents, dans une petite maison au milieu d’une forêt de pistachiers.
Tous les dimanches, ils ramassent des pierres précieuses en famille en écoutant de la musique douce à la radio.
Le lundi, pendant les cours, Cristau a l’habitude de se moquer d’Happy. Happy est un garçon de 12 ans plutôt maigre avec des cheveux bleus. Cristau est très insolent envers tout le monde, même les professeurs. Il leur parle mal. Ses professeurs ont beau lui dire d’arrêter, il ne veut rien entendre.
À la fin des cours, Cristau passe dans la rue des Sortilèges pour rentrer chez lui. Elle est sale et sombre. Elle serpente entre les maisons du village. Il y rencontre Happy qui est très en colère contre Cristau car il l’a humilié devant toute la classe. Happy veut se battre avec lui pour régler ses comptes mais Cristau n’a pas le temps, il lui dit non.
En rentrant chez lui, Cristau monte dans sa chambre pour fabriquer un collier avec des rubis rouge sang qu’il a trouvés au bord d’un des cratères de l’Etna. Il regarde sa montre. Il est tard, il doit aller se coucher.

Chapitre 2

Mardi matin comme tous les matins, Cristau quitte sa maison très tôt pour ramasser les pierres précieuses. Tout à coup il entend un bruit inhabituel. Un petit bruit qui augmente au fur et à mesure qu’il s’approche du cratère où il cherche des rubis et des émeraudes.
« À l’aide ! À l’aide ! » Cristau court jusqu’au cratère d’où viennent les cris et aperçoit son amie Nihal accrochée à la paroi. Le volcan que Cristau connaît bien présente les signes d’un début d’éruption : jets de pierres, fumée, tremblement du sol… Cristau, courageux, saute dans le cratère pour aider son amie.
Il aide Nihal à remonter juste à temps pour éviter l’éruption. Ils courent pour s’abriter sous les arbres et reprendre leur souffle.
Cristau demande à Nihal :
— Pourquoi es-tu là ? Tu sais que le coin est dangereux, quelle idée de venir seule !
Nihal lui répond :
— Je suis venue prendre des photos pour le journal de l’école ; je veux faire un exposé sur l’activité des volcans.
Nihal est une jeune fille courageuse, belle, et intelligente. Elle a de grands yeux bleu clair. Ses cheveux châtains ont des reflets blonds.
Elle est bonne élève et fait régulièrement des exposés afin de passer ses examens de fin d’année. Elle veut devenir archéologue. C’est un métier qu'elle désire faire en souvenir de son grand-père lui-même grand archéologue reconnu, qui a disparu au cours d’une expédition.
Cristau ne comprend pas comment elle a pu avoir l’idée de s’aventurer seule dans cet endroit. Il aime beaucoup Nihal mais n’a jamais osé lui parler de ce qu’il ressent pour elle.
Il rêve en secret de lui offrir le collier qu’il fabrique dans sa chambre avec les pierres qu’il récolte autour du volcan.
Nihal avoue à Cristau qu'elle était en réalité sur le volcan à la recherche d’un passage caché que son grand-père aurait découvert des années plus tôt.
Elle est convaincue que son grand-père est tout près. Qu’il est prisonnier d’un monde parallèle dont la porte serait cachée quelque part sur les pentes du volcan.
Cristau aide Nihal à déchiffrer le journal de son grand-père qu’elle a découvert dans sa bibliothèque. Ce journal est écrit avec des mots en couleur. En faisant tomber une des pierres que Cristau a récoltées sur le volcan, ils s’aperçoivent que le texte prend sens.

Chapitre 3

C’est ainsi qu’ils découvrent que le portail qui permet l’accès au monde parallèle est situé tout proche du cratère où Nihal était tombée. La serrure permettant l'ouverture de ce portail est cachée entre les racines d’un vieil arbre centenaire curieusement rescapé des nombreuses éruptions. Nihal porte la clef autour de son cou. C'est le pendentif que son grand-père lui a offert avant de partir en expédition. Nihal ne s'en sépare jamais.

Nihal et Cristau décident alors sans attendre de retourner sur les pentes du volcan pour mettre en application ce qu’ils viennent d’apprendre.

Nihal introduit la clef dans la fente de la racine. Comme indiqué dans le journal de son grand père. Un mécanisme complexe s'enclenche et actionne le levier qui déclenche l'ouverture du portail. Il apparaît alors une surface trouble au niveau du tronc de l'arbre centenaire comme une goutte d'eau géante à travers laquelle on peut distinguer un nouveau monde, à la fois magnifique et étrange.

Lecteur, à toi de faire un choix. Si tu décides que Nihal et Cristau arrivent dans le monde parallèle, poursuis ta lecture. Si tu décides de les faire rencontrer Saphyr, un curieux personnage, clique sur "voir la fin alternative".

Voir la fin alternative

Nihal et Cristau arrivent dans un monde parallèle avec deux soleils de couleur rouge orangée, où la chaleur est torride, peuplé d’avatars géants parlant le stregozor. Accompagnés par le peuple de ce monde, ils se dirigent vers le temple indiqué sur la carte. Arrivée devant le portail, Nihal est surprise de voir son grand-père en gardien du temple.
Nihal s'écrie :
— C’est toi, grand-père !
Le gardien répond :
— Non je suis l’image de ta pensée.
Nihal demande :
— Je peux lui parler ?
— Oui, il t’écoute.
— Grand-père, tu dois revenir dans notre monde pour le sauver.
Le gardien dit :
— Non ma petite fille, je sais que tu es venue me chercher mais ce peuple a besoin de moi, tu as en toi toute la force pour sauver ton monde. En te plaçant au sommet de la grande pyramide sacrée et en invoquant le temps, l’eau, et le feu, tu rentreras chez toi avec Cristau et quoi que tu fasses, je serai avec toi.

Iris Courtiau