Classe écritures : Johary Ravaloson

La tête dans les étoiles

Samanta traversait le parc pour atteindre le point de rendez-vous. Elle aimait bien ce quartier, le soleil venait de se lever et projetait une belle lumière orangée sur les arbres. Les oiseaux sifflaient doucement, les feuilles craquaient sous ses pieds… Quand elle atteignit le restaurant, elle remarqua que sa sœur Jasmine n’était pas encore arrivée. Samanta s’installa et replaça une fourchette mal mise. Soudain, une main se posa sur son épaule. Elle se retourna et vit sa sœur.
— Bonjour Jasmine !
— Salut, ça va ?
— Oui plutôt bien. Comment s’est passé ton rendez-vous avec Johann ?
— L’amour me donne des ailes, dit naturellement Jasmine, et toi que te donne-t-il ?
Samanta se souvint de tous ses échecs amoureux et son sourire mourut aussitôt sur ses lèvres. Voyant que sa sœur n’allait pas bien, Jasmine s’inquiéta.
— Qu’est-ce qu’il y a ? Je t’ai blessée ?
— Non tout va bien, j’ai juste avalé de travers, mentit-elle en faisant un petit sourire forcé. Moi, l’amour ne me donne pas grand chose.
Samanta ne désirait pas parler de cela; heureusement, le serveur la sauva.
— Qu’avez-vous choisi ?
— Un café, s’il vous plaît.
— Un deuxième pour moi, demanda Jasmine.
Une fois le serveur parti, Jasmine se tourna vers sa sœur.
— En tout cas, joyeux anniversaire Samanta !
La journée continua tranquillement et sans problème. Elles se promenèrent en bavardant calmement. Une heure plus tard, Samanta partit à son travail, à une dizaine de kilomètres du restaurant…

En arrivant à destination, elle dut passer par des dizaines de contrôles avant de pouvoir accéder au petit bureau vert. Elle frappa deux coups énergiques à la porte.
— Entrez !dit M. Dubois.
— Bonjour.
— Joyeux anniversaire Mlle Iri ! C’est le 23 juillet n’est-ce pas ?
— Oui, c’est ça. Merci. Je venais vous voir au sujet des plans de la future fusée. Ils sont presque terminés mais j’ai besoin de savoir qui seront les astronautes pour prévoir certaines dimensions.
— Eh bien je ne sais pas, vous, pour commencer, si vous le souhaitez. Ensuite j’avais pensé à Luke. Avez-vous d’autres idées ?
Samanta devint livide. Cet horrible Luke la détestait ! Elle ne le supporterait pas. Pourtant, elle n’avait pas vraiment le choix.
— Je vais y réfléchir.
— Donnez-moi votre réponse demain alors. D’ici là, faites ce que vous souhaitez et profitez de cette belle journée.

Elle salua son patron et sortit. Évidemment, elle avait très envie de faire partie de cette équipe mais s’il y avait Luke… Elle avait été incapable de dire non à son patron, M. Dubois. Elle n’osait pas. Mais Luke avait toujours été cruel envers elle. Elle le trouvait aussi raciste juste parce qu’elle avait une couleur de peau différente. En plus, depuis quatre mois ils étaient en concurrence pour concevoir les plans de la future fusée. Il était donc encore plus vindicatif envers elle. Elle faisait ce qu’elle pouvait pour l’ignorer mais certaines de ses remarques la blessaient plus que ce qu’elle voulait le montrer. Elle cherchait un autre futur cosmonaute quand son téléphone sonna.
— Allô ?
— Oui Samanta, c’est Jasmine, on t’attend tous au petit restaurant « La crêperie de Sophie » pour 19 heures.
— On ?
— Chut ! C’est la surprise. Bon il faut que je te laisse. Allez salut !
Et elle raccrocha. Samanta décida donc de rentrer chez elle car de toute façon, son patron lui avait laissé sa fin de journée. Comme elle avait largement le temps, elle alla à son appartement, elle mit sa belle robe en soie bleue, puis elle partit rejoindre « on ». Quelle fut son immense surprise quand elle découvrit que… il y avait des embouteillages ! Quand elle arriva au restaurant, elle demanda à la serveuse si elle n’avait pas vu une certaine Jasmine Iri. Elle la mena dans une petite salle éteinte et alluma la lumière. Tous les lecteurs s’attendent à un « surprise », à un regroupement de sa famille et ses amis, à un magnifique gâteau d’anniversaire… et c’est exactement ce qu’il se passa !
La fête fut endiablée puis tout le monde rentra chez lui, serein. Samanta allait passer sa première nuit de femme de 23 ans !

Le lendemain, elle se réveilla avec une idée en tête. Devant la porte du bureau, elle hésita puis se ressaisit. Elle devait avoir confiance en elle ! Elle frappa quelques coups et rentra.
— Bonjour Mlle Iri ! Vous avez l’air en pleine forme. Que voulez-vous me dire ?
— Eh bien, j'ai réfléchi et j'ai trouvé une personne comme futur astronaute.
— Qui donc ?
— Ma sœur, Jasmine Iri. Elle est très intelligente et elle a déjà fait des études d'astronomie.
Il avait accepté ! Enfin, pas totalement, mais il avait quand même dit « pourquoi pas » ! Samanta était aux anges, sa sœur allait être ravie de la surprise ! Elle rentra rapidement pour pouvoir l'annoncer à Jasmine.
Dans le bureau de M. Dubois, elle écoutait le bilan de l'examen de Jasmine. Il l'avait trouvée très intelligente et digne de confiance, il avait donc réellement accepté.
Samanta décida de se mettre au travail.

Les journées passaient, et l'évolution des plans de Samanta avançait rapidement. Environ un mois plus tard, elle remarqua que ses plans avaient disparu ! Elle soupçonnait Luke de lui avoir fait ce coup bas mais elle n'avait aucune preuve et elle avait très bien pu les perdre. Elle chercha partout dans tous les recoins mais elle ne les trouva pas. Elle n'informa pas son patron de cette perte pour ne pas l'affoler. Plus le temps passait, plus elle était sûre que c'était Luke. Elle décida donc d'en avoir le cœur net. Le lendemain, elle rejoignit la salle de pause café où était bien évidemment Luke en train de bavarder avec une autre de ses victimes. Elle eut un flash de l'époque où ils étaient encore ensemble. Elle le voyait la quitter, et partir au bras de sa nouvelle petite amie. Il s'était juste servi d'elle pour accéder à son poste actuel. Elle se ressaisit et le prit à part pour lui parler.
— Qu'est-ce que tu veux me dire ? lui demanda-t-il.
— Je sais que c'est toi qui m'as volé mes plans.
Cet affront était risqué, mais elle devait le tenter. Malheureusement, s’il niait ou s’il mentait, la carrière de Samanta était risquée. Le jeune homme regarda à sa droite puis à sa gauche et répondit :
— Oui, c'est moi. Mais tu n'as aucune preuve et aucun témoin. Et qui te croirait, toi ?
Il avait appuyé sur ce dernier mot comme s’il lui répugnait de le dire.
— Maintenant, si tu veux bien, je vais te laisser. Oh ! Mais, suis-je bête ? Je n'ai pas besoin de ton accord !
Et il partit.
Une heure plus tard, ils étaient tous les trois dans le bureau vert.
— Qu'avez-vous à dire pour votre défense ?
— C'est la vérité et je m'excuse, dit Luke d'un ton qui sonnait faux aux oreilles de Samanta.
— Très bien, répondit M. Dubois, laissez-moi seul quelques minutes pour réfléchir.
L’homme n’avait pas besoin de ces « quelques minutes », mais il voulait les laisser seuls. Et puis il avait besoin de silence. Il sortit et les invita à rentrer.
— J’ai choisi vos punitions. Vous, Mlle Iri, pour atteinte au droit à l’image et au son, vous devrez me faire une conférence dans une semaine sur les avis des 50 employés du secteur A, sur « Quelle serait votre réaction si vous appreniez qu’un de vos collègues avait enregistré votre conversation ? ». Et vous, M. Méllard, vous êtes exclu une semaine et votre projet ne sera assurément pas retenu mais vous restez futur astronaute. Vous pouvez disposer.

Samanta trouvait sa punition injuste mais ne dit rien. Son cas risquerait d’empirer. Elle se contenta donc d’acquiescer et de sortir. La punition allait être longue alors autant s’y mettre le plus vite possible !
Une semaine plus tard, une fois la conférence terminée, Samanta était de nouveau devant ses plans. Ils étaient presque achevés mais il manquait certains détails. La construction pouvait en tout cas commencer ce qui réjouissait beaucoup Samanta. Dans environ sept mois, elle pourrait commencer à visiter la fusée !

Les journées passaient rapidement. Les futurs astronautes seraient donc Jasmine, Luke, Tom, un ami et collègue, et elle. Les plans étaient maintenant terminés et la construction de la fusée avançait. Samanta n’avait plus grand chose à faire elle prit donc quelques mois de vacances à Hawaï pour se détendre un peu.

" Il prit sa lampe torche sa carte et sortit. Il avançait rapidement dans les couloirs. Tous les cinquante mètres, un gardien faisait une ronde. Ce n’était pas très difficile de les tromper, il savait comment s’y prendre. Une fois arrivé dans le secteur C, il se dirigea vers la fusée. Sa carte avait ouvert toutes les portes et les systèmes de contrôles. Il colla le dispositif le long de la paroi. De toute façon, sa maladie le tuerait dans quelques mois. Autant que son souhait soit réalisé. Il partit l’esprit tranquille. La fusée allait exploser. "

En rentrant, Samanta s’aperçut que la construction de la fusée avait considérablement avancé. En la visitant, elle s’émerveilla de voir que tout était exactement comme elle l’avait imaginé. Chaque appareil était à sa place et parfaitement propre. Elle était heureuse car le voyage allait bientôt arriver. « Dans la nuit du 22 au 23 mai » lui avait dit son patron. Dans seize jours, compta-t-elle.
Au fil des jours, l’excitation laissa place à l’appréhension, puis à l’angoisse totale. Et si la fusée avait un défaut et se détournait de sa trajectoire ? Et si une agence ennemie arrivait à piloter la fusée, comme dans Tintin ? Elle ne savait plus ou donner de la tête. La veille du départ, elle alla voir tous ses amis et sa famille pour leur dire au revoir, peut-être adieu. « Tu n’as aucune raison de t’inquiéter ! Tout ira bien, » lui disaient ses parents. Pourtant, Samanta avait bien une raison de s’inquiéter…

« Grand départ dans 2 minutes » excitation ; « Grand départ dans 1 minutes et 30 secondes » peur ; « Grand départ dans 1 minute » bonheur ; « Grand départ dans 30 secondes » angoisse ; « Grand départ !!! ». Le pire bruit qu’elle n’ait jamais entendu. Puis, le noir.

« Allô, allô, vous m’entendez ? » C’est cette phrase qui sortit Samanta de sa transe. Elle prit le micro et répondit :
— Ici Samanta Iri à l'appareil. Nous vous recevons 5 sur 5. Je me rends de suite à la salle de contrôle pour faire les réglages obligatoires. Terminé.
Elle marchait d'un pas lourd vers la salle de contrôle. Elle monta une échelle, puis une deuxième. Ses talons claquaient sur le sol et résonnaient sur les parois de la fusée. Samanta avait un mauvais pressentiment. Jasmine et Tom étaient réveillés, il ne restait plus que Luke encore endormi. Elle toucha quelques boutons puis poussa une manette. « Il vous reste 30 secondes ». Samanta s'affola. Trente secondes avant quoi ? Elle n'en avait pas la moindre idée, mais ce dont elle était sûre, c'est que cela ne présageait rien de positif. Elle essaya de recontacter les techniciens, en vain. Elle descendit à l'étage d'en dessous pour retrouver sa sœur.
— Tu as entendu ? lui demanda Jasmine d'un ton affolé.
Au même moment, retentit un deuxième avertissement : « Il vous reste 20 secondes ». Tom commençait à paniquer et Luke n'était toujours pas réveillé. Elle se dirigea vers ce dernier et le secoua désespérément. « Luke, réveille-toi ! » lui disait-elle. Soudain un papier tomba de la poche du jeune homme. Il était écrit :

" Si vous mourez aujourd'hui, c'est grâce à moi. Profitez de vos derniers instants dans cette fusée réalisée par Mlle IRI ici présente, et remerciez cette ingrate de vous avoir entraînés dans cette aventure mortelle. Si vous refusez de mourir, fouillez mes poches et buvez le liquide bleu puis sautez dans le ciel sans bouteille d'oxygène ou quoi que ce soit de lourd. Malheureusement, il n'y a que 2 flacons et vous ne pouvez pas vous les séparer sinon le breuvage n'aura plus aucun effet. Je vous dis adieu, car quand vous lirez cette lettre je serai déjà mort. "

Samanta tomba par terre. Elle repensa aux instants passés avec Luke, quand ils n'étaient encore que des adolescents avec des rêves plein la tête. À ces longs baisers qu'ils s'échangeaient, à cette époque où la haine n'avait pas encore tout détruit. Son choix était fait. Elle mit la lettre dans sa poche, se tourna vers ses proches et leur dit :
— Nous n'avons plus beaucoup de temps. Luke a laissé une lettre disant qu'on allait mourir sauf si on buvait une potion bleue et qu'on se jetait dans le ciel. Il dit aussi qu'il n'y a que deux flacons que nous ne pouvons pas les diviser. Et enfin, il dit être déjà...
« Il vous reste 10 secondes ».
— ... mort, termina Samanta.

Lecteur, voici le temps de faire un choix. Il est difficile et fatidique.
1. Samanta se sacrifie et fait boire les deux flacons à Tom et Jasmine, puis meurt.
2. Samanta boit les deux flacons et survit.
Si tu as choisi le premier choix, continue de lire.
Si tu as choisi le deuxième choix, clique sur "voir la fin alternative".

Voir la fin alternative

Buvez ces flacons et jetez-vous dans le vide. Je veux rester. Et, dit-elle en se tournant vers sa sœur, dis à nos parents que je les aime. N'essayez pas de me dissuader, je ne changerai pas d'avis.
Puis, Samanta se pencha et extirpa les deux flacons de la poche de Luke. Elle les tendit à Jasmine et Tom, toujours silencieux.

Si c'est que tu veux, j'accepte ton choix mais sache que tu me manqueras. Chaque instant passé sans toi..., lui murmura sa sœur.
Jasmine et Tom burent le liquide d'une seule traite puis sautèrent ensemble dans l'immensité du ciel. Samanta se retrouva seule dans la fusée. Sa fusée. Elle se tourna vers Luke puis embrassa ses lèvres froides et sans vie. L'explosion retentit et tout devint noir.

Anaïs Marti