Classe écritures : Elitza Gueorguieva : Je vois

La Rue

Je suis en vacances. La rue est plutôt calme mais assez jolie. Les fleurs sont blanches. Elles paraissent pures à côté de tout ce rouge. « La rue du sang » porte bien son nom. Je regarde mon père. Il est arrêté pour observer un vélo. Quelque chose est écrit dessus. « Prends une photo et fais-la voyager ». Je grave cette image dans ma tête.


Réseaux

Ce jour-là, je suis assez pressée. J’ai rendez-vous chez le dentiste. Il va m’arracher une dent. Je m’attarde quand même devant cette œuvre. Elle est signée Banksy. Un petit garçon semble hurler. Seulement parce qu’il n’a aucun abonné, aucun commentaire ou aucun « j’aime ». Se mettre dans un tel état. Pour quelque chose de si ridicule. C’est affligeant.

 -

Plage

Je fouille dans les cartons. Où est donc cet album ? Le voilà. Je tourne les pages et cherche la photo. C’est ma cousine qui l’a prise, un soir de juin. Mes yeux sont plissés à cause du soleil. Je regarde la mer. La marée est basse. Je referme l’album et me retourne. « Je te l’avais dit. Elle date de 2020, l’année du covid 19 ! »